une


une

une [ yn ] n. f.
• 1890; fém. de un
La première page d'un journal. Cinq colonnes à la une. Loc. Être à la une, faire la une des journaux : être l'événement dont on parle dans les journaux. ⊗ HOM. Hune.

une nom féminin Première page d'un journal. ● une (homonymes) nom féminin hune nom fémininun, une, des article indéfini singulier (de un) Déterminant indéfini d'un groupe nominal dont il indique le genre et le nombre : Un homme passe dans la rue.un, une adjectif numéral cardinal (latin unus) Le premier des nombres entiers, pris comme base de tout calcul : Un euro. Un mètre. S'emploie au sens de « premier » dans une numérotation, dans l'expression d'un rang : Article un.un, une adjectif Qui ne peut être divisé : La vérité est une.un, une (expressions) adjectif C'est tout un, c'est la même chose, cela revient au même. ● un, une (citations) adjectif numéral cardinal (latin unus) François de Salignac de La Mothe-Fénelon château de Fénelon, Périgord, 1651-Cambrai 1715 Tout ce qui est plus d'un est infiniment moins qu'un. Traité de l'existence de Dieu Victor Hugo Besançon 1802-Paris 1885 Si l'on n'est plus que mille, eh bien, j'en suis ! Si même Ils ne sont plus que cent, je brave encore Sylla ; S'il en demeure dix, je serai le dixième ; Et s'il n'en reste qu'un, je serai celui-là. Les Châtiments, Ultima Verba, VII, 16 un, une (expressions) adjectif numéral cardinal (latin unus) Familier. Ne faire ni une ni deux, agir sans hésiter. Ne faire qu'un, être parfaitement uni avec quelque chose, quelqu'un ou tout à fait semblable. Plus d'un, beaucoup. Un à un, un par un, pas plus d'un à la fois ; une personne ou une chose succédant à une autre.

un, une
adj. (et n.), article indéfini et Pron. indéfini.
aA./a adj.
rI./r adj. numéral.
d1./d (Cardinal) Premier des nombres entiers, exprimant l'unité. Un mètre. Un franc. Une minute. Une seule fois.
|| Loc. Pas un: aucun, nul.
Un à un, un par un: à tour de rôle et un seul à la fois.
Ne faire qu'un avec une chose, une personne, se confondre avec elle.
C'est tout un: c'est la même chose; c'est égal.
|| n. m. inv. Une unité; chiffre (1) notant l'unité. Un et un font deux. Onze s'écrit avec deux un.
PHILO L'Un: l'être unique dont tout émane et qui n'exclut rien.
d2./d (Ordinal) Premier. Livre un. Il était une heure du matin.
|| n. f. Fam. La une: la première page d'un journal.
rII./r adj. qualificatif (en fonction d'épithète ou d'attribut). Simple, qui n'admet pas de division, de pluralité. La vérité est une. "Le Dieu un et indivisible" (Bossuet).
|| Qui, tout en pouvant avoir des parties, forme un tout organique, harmonieux. Toute oeuvre doit être une, constituer un tout. (N. B. Dans cet emploi, un admet le pluriel: des théories unes et cohérentes.)
aB./a article indéf. (Plur.: des)
d1./d (Marquant que l'être ou l'objet désigné est présenté comme un individu distinct des autres de l'espèce, mais sans caractérisation plus particulière.) Je vois un chien.
|| (Marquant que l'on se réfère à un individu, quel qu'il soit, de l'espèce.) Tout, n'importe quel. Une terre bien cultivée doit produire.
d2./d (En relation avec le pronom en.) En voilà un qui a du caractère! (sous-entendu, un homme).
d3./d (Dans une phrase exclamative, avec une valeur emphatique ou intensive.)
|| (Devant un nom.) Elle marchait avec une grâce!
|| (Devant un adj.) Il était d'un laid!
d4./d (Avec la valeur d'un adj. indéf.) Quelque, certain. Il reste ici pour un temps.
d5./d (Devant un nom propre.) Une personne qui ressemble à. C'est un Staline.
|| Une personne telle que. Un Balzac en aurait fait un chef-d'oeuvre.
|| Une personne de la famille de. C'est une Dupont.
|| Une oeuvre de. Un beau Picasso.
aC./a pronom indéf.
d1./d C'est un de mes plats préférés.
|| L'un, l'une. L'un de ceux qui ont travaillé à cette oeuvre collective. L'une d'elles m'a dit...
|| (En corrélation avec l'autre.) L'un est riche et l'autre est pauvre.
Ni l'un ni l'autre: aucun des deux.
Loc. L'un dans l'autre: en moyenne; tout compte fait. L'un(e) l'autre: mutuellement.
d2./d (élément nominal.) Quelqu'un, une personne. " Un de Baumugnes" (roman de J. Giono).

un, une [œ̃, yn] adj. numéral, article et pron. indéfinis
ÉTYM. Xe; lat. unus.
REM. 1. Phon. En liaison, un se prononce [œ̃n]. Ex : un ami [œ̃nami].
2. Certains grammairiens voient dans l'indéfini un le même mot que le numéral. Pour d'autres, comme Damourette et Pichon (§2518), un n'est pas un « nombrant » comme deux, trois, etc., mais un « strument individualisant », et l'emploi dit numéral n'est, en linguistique synchronique, qu'un cas particulier de l'emploi d'article individualisant. Si l'indéfini garde toujours quelque chose de numéral, l'indétermination y est telle qu'elle fait oublier la détermination numérique.
———
I Numéral (expression de l'unité).
1 (Adj. cardinal). || Quatre hommes et un caporal. || Une ou deux fois (→ 1. Désappointer, cit. 1). || Une fois (cit. 9) le mois, par mois. || Une fois (cit. 3) pour toutes. || Un jour sur deux. || Une ou deux législatures (cit.). || Une ou plusieurs personnes (→ Legs, cit. 1; progrès, cit. 8). || Encore un coup. || Tout d'un coup. || En un mot. || En un instant. || « Qu'en un lieu, qu'en un jour, un seul fait accompli… » (→ 1. En, cit. 20, Boileau). || Sans un liard (→ 1. Mort, cit. 29), sans un sou; fam. sans un.
0.1 — Tu ne me feras pas croire qu'il te laissait sans un ?
— Tout a été saisi, le compte en banque bloqué (…)
M. Aymé, le Vin de Paris, « L'indifférent ».
Une heure (cit. 3) ou deux. || Un quart d'heure (→ Mutilation, cit. 1). || Un mois. || Emprisonnement d'un à cinq ans (→ Mutilation, cit. 3). || « Des enfants de un à douze ans » (Littré). || Un an et quelques mois (→ Pente, cit. 10). || Deux heures un quart (→ Réciproque, cit.). || Trois heures une (minute).Il était moins une. || Vingt et un ans (→ 1. Penser, cit. 47). || Un dixième (→ Motion, cit. 3). || Cent un, deux cent un soldats. || Quatre-vingt-un. || Le quatre-cent-vingt et un. || Les Mille et Une Nuits. || Deux coups au lieu d'un (→ 1. Fumer, cit. 26). || Trois voix contre une (→ Hypothèse, cit. 11). || Plutôt deux fois qu'une. || Dix positions (cit. 13) pour une.
1 (…) elle se présente avec deux bouteilles de champagne, une dans chaque main (…)
Diderot, Jacques le fataliste, Pl., p. 602.
2 Elles-mêmes (…) n'avaient qu'une volonté, qu'un intérêt, qu'une table. Tout entre elles était commun.
Bernardin de Saint-Pierre, Paul et Virginie, p. 22.
(En corrélation avec le pronom en). || Il en tenait un sous chacun de ses genoux (→ Pression, cit. 4). || « Entre les expressions (cit. 13) il n'y en a qu'une qui est la bonne ». || « Et s'il (cit. 24) n'en reste qu'un, je serai celui-là ! »
3 Souvenirs de mes compagnons morts à la guerre (…)
Souvenirs qui n'en faites plus qu'un
Comme cent fourrures ne font qu'un manteau
Comme ces milliers de blessures ne font qu'un article de journal
Apollinaire, Calligrammes, « Étendards », Ombre.
(Renforcé par seul). || Un seul…; pas un seul Seul (cit. 16 et 17).
4 Un seul terme ne recouvre-t-il pas plusieurs activités qui n'ont justement en commun que leur nom ?
Roger Caillois, l'Homme et le Sacré, p. 202.
Plus d'un… Plus (cit. 51 à 54). || Un de plus. || Pas un de plus. — ☑ Pas un… : aucun, nul. 2. Pas (cit. 27 et 28). Il est malin comme pas un.
4.1 Nous sommes quelques-uns, si peu sur ce monde, depuis l'huître jusqu'à l'homme. Pourquoi pas un de plus, une fois accomplie la période qui sépare les apparitions successives de toutes les espèces diverses ?
Pourquoi pas un de plus ?
Maupassant, le Horla, Pl., t. II, p. 934.
Un à un (→ Couple, cit. 4; différenciation, cit. 2; froisser, cit. 18), une à une (→ Faner, cit. 11; fléchir, cit. 12; glas, cit. 2) : à tour de rôle et un seul à la fois.(Dans le même sens). || Un par un, une par une.
Un chacun, tout un chacun. Chacun (cit. 12 et 13).
2 (Emploi nominal). Une unité; le chiffre notant l'unité. || Un et un font deux. || Il y a cent, vingt à parier (cit. 10) contre un (→ Asseoir, cit. 45). || Débit qui passe de un à dix (→ Périmètre, cit. 2). || Je pose neuf et je retiens un. || Plus un (+1), moins un (−1). || Cela fait déjà un. || Vous avez oublié un un.
5 Sans Un, il n'y aurait ni deux, ni trois : l'unité est donc le principe universel. Un est infini par ce qui sort de lui; il produit co-éternellement deux et même trois, d'où vient tout le reste.
E. de Senancour, Oberman, XLVII.
(Dans une énumération). Et d'un ! (fam. et d'une !).
6 — Ceux qui ne sont pas de la compagnie n'ont qu'à la boucler et d'une (…)
R. Dorgelès, les Croix de bois, X.
3 Fig. Une réalité unique, une seule et même chose ou personne.Nos âmes ne sont qu'un, ne font qu'un, sont très unies (→ Lumière, cit. 17; seul, cit. 1).Ne faire qu'un avec (qqn, qqch.) : se confondre avec.Vx. || C'est un, ce n'est qu'un : il n'y a pas de différence, pas d'intervalle.
7 Et comme est vrai que nos cœurs ne sont qu'un
Ainsi de nous bien et mal est commun.
Clément Marot, Opuscules, XI.
8 Le passé, le présent, l'avenir, ne sont qu'un pour Dieu.
Lamartine, Premières méditations, Préface.
8.1 Je n'ai pas besoin de vous dire, messieurs, que Ayrton ou Ben Joyce et moi, nous ne faisons qu'un !
J. Verne, l'Île mystérieuse, p. 552.
9 Moi qui ai fait un si passionnément avec mon pays dans ma jeunesse et pendant la guerre (…)
Montherlant, Pitié pour les femmes, p. 82.
(1390, in D. D. L.). C'est tout un : c'est la même chose.Par ext. C'est égal, sans importance.
10 Être exacte, être prête, être en règle, c'est tout un.
Colette, l'Étoile Vesper, p. 172.
4 (Emploi ordinal). Premier. || Livre un, chapitre un. || Acte un (I), scène un (1).Argot de théâtre. || Le un : l'acte un. || En scène pour le un. || La page un.Fam. || La une : la première page d'un journal.Être à la une, faire la une des journaux : être l'événement dont on parle. || Cinq colonnes à la une.
10.1 La une est un service central, composé, en principe, seulement d'un secrétariat de rédaction, mais auquel peuvent être rattachés les grands reporters, s'ils ne constituent pas un service distinct.
Philippe Gaillard, Technique du journalisme, p. 19.
Fam. || La une : la première chaîne de télévision, en France.
Il est une heure. || Vers les une heure. || Le numéro un.
11 — (…) Marius rentre à présent à des une heure du matin !
Hugo, les Misérables, IV, VIII, III.
N. m. || Au un de la rue. || Le un est sorti, a gagné. As.(Pour marquer le premier temps d'un mouvement, d'une sommation). || Un ! (→ Mouvement, cit. 12).N. f. || Une !… deux !… (→ Régisseur, cit. 2; remettre, cit. 18). — ☑ (1786, n'en faire ni une ni deux, in D. D. L.). Fam. Ne faire ni une ni deux : agir sans hésitation, avec décision.
12 Oh ! oh ! je n'en ai fait ni une ni deux, je me suis rafistolé, requinqué; j'ai vendu pour six cents francs de couverts et de boucles (…)
Balzac, le Père Goriot, Pl., t. II, p. 1054.
5 (Adjectif qualificatif). Qui n'a pas de parties et ne peut être divisé. Simple. || Le Dieu (cit. 37) un et indivisible. Consubstantiel. || La République une et indivisible (cit. 4).Qui, tout en pouvant avoir des parties, forme un tout organique (cit. 2) et ne peut être divisé sans perdre ce qui le constitue essentiellement (→ Correspondance, cit. 1; foudre, cit. 32; individu, cit. 11). || Parler de la personnalité (cit. 2) humaine, c'est dire que chaque homme est un et qu'il est unique. || « Cette grande figure une et multiple, fatale (cit. 4) et sacrée, l'homme. »
Constant, identique. || « Il n'y a rien qui demeure ni qui soit toujours un » (→ Hier, cit. 1).
13 Mais l'homme n'est pas un et simple : pourquoi y a-t-il si peu de portraits fidèles ? parce qu'on a fait poser le modèle à telle époque de sa vie; dix ans après, le portrait ne ressemble plus.
Chateaubriand, Mémoires d'outre-tombe, t. IV, p. 100.
N. m. Philos. || L'Un : l'Être unique et absolument un d'où émane tout ce qui est. || L'un et le multiple.
(Dans un sens affaibli, surtout esthétique). Qui n'est pas fait d'éléments disparates ou contradictoires, qui constitue un ensemble uni, harmonieux (→ Fondre, cit. 32).
14 Quand on introduit un personnage sur la scène, il faut que son rôle soit un : or je vous demanderai, notre charmante hôtesse, si la fille qui complote avec deux scélérates est bien la femme suppliante que nous avons vue aux pieds de son mari ?
Diderot, Jacques le fataliste, Pl., p. 633.
15 Ce tout est l'unité sans laquelle il n'y a pas de résultat, ni d'ouvrage qui puisse être beau, parce qu'alors il n'y a pas même d'ouvrage. Tout produit doit être un : on n'a rien fait si on n'a pas mis d'ensemble à ce qu'on a fait.
É. de Senancour, Oberman, XXI.
REM. Dans ce sens, un a un pluriel. || « Les mondes monstrueux et beaux, uns et divers » (Hugo, Dieu, Pl., p. 1001).
———
II Indéfini.
A Article. (880).
REM. 1. Depuis la grammaire de Port-Royal (II, 7), la plupart des grammairiens s'accordent à reconnaître l'existence de cet article « indéfini » à valeur de présentatif, dont le pluriel est des. L'anc. franç. employait aussi le plur. uns, unes, pour désigner « une paire de », ou avec valeur collective.
2. Rare en ancien français, l'article indéfini s'impose au XVIIe s. Cependant, aujourd'hui encore, il est absent dans de nombreuses locutions figées ou phrases proverbiales (cf. G. et R. Le Bidois, Syntaxe du franç. moderne, §§127 à 132), ainsi que dans des phrases négatives (→ Jamais, cit. 19 et 22), devant un attribut énonçant une condition sociale (être médecin, soldat) et une caractérisation, ou devant une apposition (Sceaux, commune de la Seine).
1 (Désignant un individu ou une chose distinct mais indéterminé). || Il a reçu une lettre. || Un homme est venu.Un télégramme annonçant une maladie devait être adressé à un oncle ou à un cousin (→ Préparer, cit. 14). || « Un poète mort (2. Mort, cit. 24) jeune à qui l'homme survit ». || Un animal ou une plante (2. Plante, cit. 1).
16 On conte qu'un serpent voisin d'un horloger
(C'était pour l'horloger un mauvais voisinage)…
La Fontaine, Fables, V, 16.
Un jour (cit. 34), une fois (4.)… || Pour, pendant un temps. || Un temps. || Un peu (cit. 13 à 18). || Un rien. || Un autre…, un certain…, un quelconque…, un tel… Autre, certain, quelconque, tel.
2 (Avec une valeur générale au sens de « tous les »). || Une nation (cit. 1) est une âme.
(Désignant un individu représentant l'espèce). || Un quadrilatère est une figure à quatre côtés.
17 — (…) Vous êtes ambitieux, mais vous n'êtes pas un ambitieux.
J. Romains, les Hommes de bonne volonté, t. XXII, XI, p. 88.
18 Mais ce n'est pas un coupable qu'il nous faut ! C'est le coupable.
M. Aymé, la Tête des autres, III, 10.
18.1 Le Canaque ne connaît pas l'article indéfini : il ne dit pas une maison, mais l'autre maison, car aucun être, aucun objet ne possède d'existence indépendante. Tout un est senti comme le complément d'un autre au sein d'une dualité (…)
Roger Caillois, l'Homme et le Sacré, p. 107.
18.2 (…) cette sorte de sérieux, de gravité qui émane des choses au caractère, au rôle pour ainsi dire essentiel — non pas « une » chaise, « une » table, « un » bol, mais « la » chaise, « la » table, « le » bol (…)
Claude Simon, le Vent, p. 183.
Un… (au lieu de l'article défini, devant un superlatif). Les (cit. 36 et 37). || « (…) votre élève, accusé d'un crime le plus infâme (…) » (Bourget, le Disciple, IV, p. 89).
3 (En relation avec le pronom en, pour éviter la répétition du nom). || Quand on est sans caractère, et quand on en a un (→ Gloriole, cit. 1)… || Ce ragoût, car il y en avait un (→ Friandise, cit. 1). || L'infidélité… il ne faut pas hésiter (cit. 21) d'en faire une (→ aussi Payer, cit. 43; propre, cit. 11). || Combattre un ouvrage que le public approuve, en défendre un qu'il condamne (→ Multitude, cit. 11; perroquet, cit. 3).Fam. || En pousser une (chanson). || En fumer, en griller une (cigarette). || S'en jeter un (verre). — ☑ Vieilli. Encore un que les Prussiens (les Allemands, les Anglais) n'auront pas, se dit plaisamment après avoir bu un verre de vin, d'alcool, ou à la fin d'un bon repas.(Avec en, désignant un homme en général). || En voilà un qui les secouait ! (cit. 8).(En fonction d'attribut). || Était-ce une idolâtrie, ou n'en était-ce pas une ? (→ Relique, cit. 1). || Songez que demain est un mythe (cit. 8), que l'univers en est un.Pop. (Avec un nom précédé de de). || « Que j'en trouve encore une de montre ! » (Courteline, Le commissaire est bon enfant, IV).
19 J'en ai trouvé une gentille de bonne (…)
Maupassant, le Père Milon, Le colporteur, p. 258.
20 — (…) En voilà un qui ne manque pas de toupet !
Alphonse Daudet, Tartarin sur les Alpes, III.
(Sans en, avec simple ellipse du nom sujet). || « Des voisins se trouvaient moins avancés : un (…) foulait; un second surveillait » (→ Moût, cit. 2). || « On logea des filles… Une dit : C'est le Roi ! » (→ Parc, cit. 6).
21 Sur la route, maintenant, on essayait des chevaux. Un, tout blanc, courait (…)
Zola, la Terre, II, VI.
4 (En phrase exclamative, avec une valeur emphatique ou intensive marquée par l'intonation). || Il fait une chaleur ! || En voilà un idiot ! || « Quelle péroraison ! D'une concision, d'une violence, d'une aigreur ! » (→ Mouche, cit. 12).
22 Ce mouchoir de cou est jeté d'une manière ! il est d'une souplesse et d'une légèreté !
Diderot, Salon de 1765, Greuze, La jeune fille qui pleure…
23 — J'ai cru, ma foi, que j'y resterais ! Il y a un monde ! (…) un monde ! (…)
Flaubert, Mme Bovary, II, XV.
(De même, devant un adjectif substantivé). || La robe est d'un réussi ! (→ 1. De, cit. 88). || Ce livre est d'un bête !
24 Je ne peux pas dire comme je trouve que Swann change, dit ma grand'tante, il est d'un vieux !
Proust, À la recherche du temps perdu, t. I, p. 51.
24.1 Elle est d'un jaloux, conclut-il avec une indulgence amusée.
R. Queneau, le Dimanche de la vie, p. 126.
Fam. || Un, une de ces (suivi d'un nom, avec une valeur intensive). || J'ai une de ces faims ! || Il a un de ces toupets ! || Il fait un de ces froids !
(Avec une relative) :
24.2 — Allez, descendez, ou vous allez vous retrouver dans une de ces voies de garage dont vous me direz des nouvelles !
René Fallet, le Triporteur, p. 418.
5 Devant un nom propre, servant à : a Dépersonnaliser un individu célèbre en le rattachant à une catégorie supposée d'individus comparables (→ ci-dessous, cit. 25, 27) ou à créer avec un nom célèbre une classe à laquelle on rattache un autre individu (c'est un autre Staline, un Staline au petit pied, etc.);
b Mettre en relief (emphatique ou méprisant) la personne alors considérée dans l'ensemble des caractères qu'on lui connaît (→ ci-dessous, cit. 26);
c Présenter la personne comme inconnue (au sens de « un certain, un nommé »); → ci-dessous, cit. 28;
d Désigner un aspect de la personne (c'est un Corneille romantique qui apparaît ici); → ci-dessous, cit. 30 et 30.1.
25 N'allez pas d'un Cyrus nous faire un Artamène (…)
Boileau, l'Art poétique, III.
26 — Aller chez un Merval ! moi ! moi ! — Oui, vous, vous viendrez (…)
Diderot, Jacques le fataliste, Pl., p. 692.
27 Ô ciel ! serait-il un Danton, se dit Mathilde; mais il a une figure si noble, et ce Danton était si horriblement laid, un boucher, je crois.
Stendhal, le Rouge et le Noir, II, IX.
28 — (…) Qu'est-ce que c'est qu'un M. Dalens, qui demeure sur la montagne (…) ?
A. de Musset, la Confession d'un enfant du siècle, IV, I.
29 Christophe Wren est un Mansart fort passable; Somers vaut Lamoignon. Anne a un Racine qui est Dryden, un Boileau qui est Pope, un Colbert qui est Godolphin, un Louvois qui est Pembroke, et un Turenne qui est Marlborough.
Hugo, l'Homme qui rit, II, I, V, III.
30 Devant M. Baslèvre interdit, un Gustave inconnu apparaissait (…)
É. Estaunié, l'Ascension de M. Baslèvre, II, IV.
30.1 Je refermai la porte et revins me coucher discrètement. Le lendemain matin, je fus réveillé par un Rouletabille épouvanté.
G. Leroux, le Parfum de la dame en noir, p. 33.
6 (Devant un nom de famille). || Un, une Leroux; un, une Dupré : un homme, une femme de la famille Leroux, Dupré.
31 Elle était, dit Mme de Séryeuse, la tante à la mode de Bretagne de mon arrière-grand-mère, qui jeune fille était une Sanois comme la mère de Joséphine.
R. Radiguet, le Bal du comte d'Orgel, p. 101.
REM. Un s'emploie normalement devant les noms propres devenus noms communs. Un Jocrisse (jocrisse), un don Juan (don juan).
B Pronom.
1 Un, une. || Un des hommes les plus remarquables de ce temps (→ Nuance, cit. 4). || Un de mes camarades d'école (→ Nul, cit. 17). || Une de vos poésies (→ Morceau, cit. 11). || Une des plus importantes usines de Rouen (→ Prospère, cit. 2). || Un de ces jours.
2 Un, une des… qui…; un, une des… que… (suivi d'un verbe au pluriel, accordé avec le compl. de un).
32 Un des ouvrages qui contribuèrent le plus à former le goût de la nation (…) fut le petit recueil des Maximes (…) Les recueils des estampes du roi ont été souvent un des plus magnifiques présents qu'il ait fait aux ambassadeurs.
Voltaire, le Siècle de Louis XIV, XXXII-XXXIII.
33 Au milieu de ces saccagements (…) nous voyons un amour de l'ordre qui anime en secret le genre humain (…) C'est un des ressorts de la nature qui reprend toujours sa force; c'est lui qui a formé le code des nations (…)
Voltaire, Essai sur les mœurs, CXCVII.
34 À relire ma pièce, elle m'apparaît une des meilleures choses que j'aie écrite, et peut-être la plus surprenante.
Gide, Journal, 15 juil. 1931.
3 L'un, l'une; les uns, les unes. || L'un des auteurs les plus célèbres de ce temps (→ Intime, cit. 5). || L'un d'eux eut une idée (→ Libertin, cit. 14). || L'Europe doit à la Méditerranée l'un de ses contacts avec l'Orient (cit. 7), mais un seul. || L'une des pièces du devant était libre (→ Orgueil, cit. 23). || Votre profession (cit. 6) est l'une des plus entières qui soient.(Avec ellipse du complément). || Selon l'expression de l'une (→ Ironie, cit. 10).
L'un(e), l'autre; les un(e)s…, les autres. || L'un(e) et l'autre. || Ni l'un(e) ni l'autre. Autre.REM. Pour un en corrélation avec un autre, l'autre, → Autre.
C (Nominal). Un homme, une femme; quelqu'un.REM. Cet emploi ancien de un, attesté jusqu'au XVIIe s., est resté ensuite régional, ou familier, et a été repris par certains écrivains depuis le XIXe s., notamment dans le tour comme un qui (cf. Aragon, les Beaux Quartiers, I, XVII). — Un qui était content c'était Vinet (→ Suffrage, cit. 3). || Un de Baumugnes, roman de Giono.
35 À un qui calomnia l'épître précédente (Titre de l'épître XXIX). À une qui refusa un présent (Titre de l'élégie XXVI). À un pour avoir de l'argent (Titre du rondeau LXXI).
Clément Marot, Œ. compl., t. I, p. 179, 333 et 444.
36 Comme un qui tout ému d'un effroyable songe
Se réveille en sursaut, et par le lit s'allonge (…)
Du Bellay, les Regrets, LXXXIX.
37 Le même jeune homme reprit : — Nous en tenons un; qu'il ne nous échappe pas. Un cria : — Jetons-le à la Seine.
Hugo, Choses vues, I, 1853, L'espion Hubert.
38 Ô vous, comme un qui boite au loin, Chagrins et Joies (…)
Verlaine, Sagesse, I, VI.
39 Un que je plains de tout mon cœur (…) c'est Gaspard Hénin.
Alphonse Daudet, la Belle Nivernaise, p. 237.
40 Et l'Adèle de pas pouvoir cacher les yeux d'une qui a pleuré.
G. Chevallier, Clochemerle, XVIII.
41 Comme un qui crie « au secours ! » après s'être jeté à l'eau (…)
Michel Leiris, Frêle bruit, p. 119.
CONTR. (De I., 5.) Multiple. — Divers, varié.
DÉR. Unaire, unième. — V. Uni-.
COMP. Quelqu'un. V. Aucun.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • UNE — can mean:* University of New England, Maine * University of New England, Australia * UNE Universidad del Noreste (University of the Northeast), Tampico, Tamaulipas, Mexico * Unnilennium (Une), the former name of the chemical element Meitnerium… …   Wikipedia

  • Une — is a municipality and town of Colombia in the department of Cundinamarca …   Wikipedia

  • UNE — ist die Abkürzung von: Unidad Nacional de la Esperanza University of New England (Australien) University of New England (Vereinigte Staaten) Diese Seite ist eine Begriffsklärung zur Unterscheidung mehrerer mit demselb …   Deutsch Wikipedia

  • Une Seule Nuit — National anthem of  Burkina Faso Also known as L Hymne de la victoire English: The Anthem of Victory Ditanyè Lyrics …   Wikipedia

  • Une hirondelle a fait le printemps — Directed by Christian Carion Produced by Christophe Rossignon …   Wikipedia

  • Unė Babickaitė — or Une Bay (1897 1961, born Uršulė Babickaitė) is a Lithuanian actress. She moved to the United States in 1919 and changed her first name to Unė , and later changed her last name to Baye . She took leading roles in three films. Her last name… …   Wikipedia

  • Une voix dans le désert — ”Une voix dans le désert ( A Voice in the Desert ) is a recitation, with a soprano soloist and orchestra, written by the English composer Edward Elgar in 1915 as his Op. 77. The words are by the Belgian poet Émile Cammaerts .It was first produced …   Wikipedia

  • Une histoire américaine — is a novel published in 1986 by Canadian novelist, essayist, children s writer, journalist, filmmaker and poet, Jacques Godbout. Une histoire américaine was one of the novels chosen for inclusion in the French version of Canada Reads , broadcast… …   Wikipedia

  • Une Semaine de Bonté — (A Week of Kindness) is a graphic novel and artist s book composed in collage by Max Ernst, made during a three week visit in Italy around the time of Hitler s rise to power in Germany. The novel was first published in Paris in 1934, as a series… …   Wikipedia

  • Une fois encore — (frz.: Noch einmal) ist eine Enzyklika von Papst Pius X., mit der er sich am 6. Januar 1907 an das französische Episkopat, an den französischen Klerus und das französische Volk wendet. In dieser Enzyklika, welche in einem ausgesprochen scharfen… …   Deutsch Wikipedia

  • Une saison en enfer — (meist übersetzt als Eine Zeit in der Hölle) ist eine relativ kleine Sammlung kurzer Texte in lyrischer Prosa mit eingestreuten Versgedichten. Sie stammt von dem französischen Dichter Arthur Rimbaud und entstand von April bis August 1873 in dem… …   Deutsch Wikipedia


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.